La pluie Par les deux fenêtres qui sont en face de moi, les deux fenêtres qui sont à ma gauche, et les deux fenêtres qui sont à ma droite, je vois, j’entends d’une oreille et de l’autre tomber immensément la pluie. Je pense qu’il est un quart d’heure après midi : autour de moi, tout est lumière et eau. Je porte ma plume à l’encrier, et jouissant de la sécurité de mon emprisonnement, intérieur, aquatique, tel qu’un insecte dans le milieu d’une bulle d’air,...

Cet article provient du blog Blabla de nana. Sblabla habite à La Roulotte du sud et est également auteur de Abstraction en flamme majeure et Rentrée de retour du Ferret.
Lire la suite sur le blog ›