En plein jour, je n'aime rien tant que d'aller me fourrer au lit. J'aime m'enfoncer dans un demi sommeil d'après-midi, à l'abri des draps fleuris. La chambre est claire, fenêtre ouverte sur le jardin. Je m'y sens comme à l'intérieur de moi ; c'est un coin de ma tête caché et secret. Je m'allonge là, et ne fais rien. Ce moment qui m'appartient est presque hygiénique, essentiel à ma santé.

Cet article provient du blog Journal de M.L.. Marie L. est également auteur de Je n'aime pas. et L..
Lire la suite sur le blog ›