En vogue depuis un petit moment, le kinfolk invite la campagne dans nos intérieurs. Oscillant entre slow life, datant des années 80, et vintage, la tendance se base sur le retour au naturel. Né aux États-Unis, ce style bohème à la frontière du hippie perçoit la famille, la convivialité et la récupération en bref comme un véritable mode de vie. Cet atrait pour la simplicité se traduit en décoration par quasiment rien de neuf, que de l'ancien, des jungles urbaines et le pouvoir de sublimer la moindre imperfection. En véritable phénomène, un magazine du nom éponyme, lancé par Catherine et Nathan Williams, lui est même consacré. Suivez le guide ! 

1. Miser sur les matériaux bruts

Loin de l'intérieur scadinave façon Ikéa, côté kinfolk, c'est sur le bois, l'osier ou la terre cuite que tout se repose. Les matières sont laissées au naturel. Pas de peinture ni de de revêtement, les rayures, bréchures et tout les autres petits défauts sont valoriser à la façon du Wabi Sabi. C'est l'effet du temps qui passe, ce qui interresse c'est l'histoire de chaque pièce






2. Cumuler oui, consommer non ! 

On vous en parlait dans un article sur les planches à découper, l'accumulation fait partie intégrante de l'esprit kinfolk. Châpeaux de paille, panières, magazines ou suspensions, plus il y en a mieux c'est ! Empreint de se désire de préserver la planète, soutenu par le hashtag becausethereisnoplanetB (comprendre parce que qu'il n'y a pas de planète B), les adeptes de ce mode de vie chinent. Ils récupèrent, fouillent, font les placards de grand-mère ou les vides grenier pour dénicher des objets authentiques et encore une fois, chargés d'histoire. 


abi




3. La nature toque à la porte 

Être kinfolk est souvent synonyme d'amoureux des plantes. Alors quand ceux qui ont la main verte créent de véritables jungles urbaines dans leurs salon, d'autres invitent des compositions plus douces. Branches, fleurs séchées, épis de blés, herbes de la pampa ou cactus en folie, à chacun son style. Comme une ôde à Dame nature, on les suspens dans un filet en macramé, la tête à l'envers sur un porte manteau ou on s'amuse à faire des arrangements tropicaux. 






[[

4. Une palette de couleurs bien définie 

"Dans la famille des couleurs kinfolk je demande le jaune" Du jaune, du rouge, du bleu et du vert : les couleurs phares de ce mouvements ne sont pas nombreuses. Pour s'accorder aux matières brutes, plutôt miser sur les couleurs primaires. Seule exception faite ? Le jaune ! Mais attention, pour intégrer ses tons à la maison, il faut le faire avec subtilité et c'est donc par touche qu'on les retrouve. Un canapé, souvent en velours, un tapis ou des chaises déparaillées, la meilleure solution est encore d'utiliser les nuances des affiches. 





5. Une table toujours mise en scène 

S'il y a bien un lieu où la famille se réunie, c'est la salle à manger ! Question convivialité, l'état d'esprit kinfolk n'imagine rien d'autre qu'un moment passé à discuter, échanger, partager autour d'un bon repas. La table est donc un élément primordial, la rendre jolie, attrayante et cocooning est une des activité préféré des adeptes du mode de vie américain. À la manière d'un post Instagram, le moindre détail y est pensé, certains allant même jusqu'à s'inspirer de natures mortes pour créer l'agencement le plus parfait. 







Pour encore plus d'inspirations, la rédaction a sélectionné trois comptes Instagram à suivre : 

Franziska, la maman cool (_wohnblock_)
 

Anna Malmberg, la photographe suédoise (annamalmbergphoto)

Ezz Wilson, la styliste d'intérieur (elderflowerco)

À lire également : 

Le fauteuil Emmanuelle : must-have de la décoration d'intérieur ?

Les fleurs séchées s'invitent dans nos intérieurs

C. BRmdn

 


Aimez Hellocoton sur Facebook