La charge de travail, et au-delà : la charge émotionnelle et rapport vie privée/vie professionnellePour ce qui est de la quantité de travail : le travail consacré au doctorat en tant que tel (c'est-à-dire la recherche et l'écriture) n'est pas insurmontable. Mais on ne s'en rend compte que vers la fin, quand le sujet est bien circonscrit. Avant cela, l'impression de marasme est tenace et peut passer à "très intense" à intervalles réguliers. Il faut un bon programme d'attaque (une...

Cet article provient du blog Les filles sages. Ness habite à Bruxelles et est également auteur de La thèse, entre aliénation et perspectives - III et La semaine en vrac.
Lire la suite sur le blog ›