La vie comme une image : une mère parfaite, une petite fille modèle, un père gentil, l’observance stricte des règles de bienséances. Rien, en apparence, pour donner matière à un roman. Et pourtant... De cette vie réglée comme du papier à musique s’échappent de désagréables et persistantes odeurs. Le mur du silence qui l’enveloppe se lézarde et laisse entrevoir que ce soi-disant...

Cet article provient du blog le blog de Argali. Argali habite à Belgique et est également auteur de Le Cri, Martine LATULIPPE et Le coupable rêvé, ANDRIAT & DUCHATEAU.
Lire la suite sur le blog ›