L’assiette. Ici, on peut goûter des huîtres qui passent directement du bassin à l’assiette pourrait-on dire. Les huîtres, c’est souvent tout ou rien. Soit l’on adore, soit l’on déteste, soit elles sont bonnes, soit elles sont immangeables. Ici, la fraîcheur est de mise. Ouvertes en direct depuis le comptoir, elles arrivent sur la tableur être aussitôt dégustées. La « dentelle », translucide, se rétracte sous la lame du couteau, la chair laiteuse & charnue a ce...

Cet article provient du blog thalieandco. Nathalie habite à Brest et est également auteur de At home # 15- un soupçon de printemps et At home # 14 – les petites affaires d’Emma.
Lire la suite sur le blog ›