La page se tourne sur le mois québécois organisé par Karine et Laurence. Six lectures pour moi cette année. Six histoires très différentes les unes des autres, six romans originaux, intimistes pour la plupart et la découverte de belles écritures.Le Monde titrait en juillet dernier que « la littérature québécoise n’était pas un produit d’exportation ».** Et pourquoi ça ? Parce que...

Cet article provient du blog le blog de Argali. Argali habite à Belgique et est également auteur de Les concentrés de Nathan et Le mur mitoyen, Catherine LEROUX.
Lire la suite sur le blog ›