Il y a des paroles de chansons qui restent gravées à jamais, des paroles qui font écho à ce qu’on a vécu. En ce qui me concerne, il y a une chanson en espagnol qui exprime le ressenti et le mal-être que j’ai trainé pendant plus de 15 ans.  Dans les paroles, il y a même une phrase que j’ai pris comme une claque tant elle résumait tout « Fue tan largo el duelo que al final, casi lo confundo con mi hogar ». En français: « le deuil a été tellement...

Cet article provient du blog The atypicals. Elisa habite à BXL et est également auteur de Le jour où je me suis sentie mauvaise mère et Réflexions sur le féminisme.
Lire la suite sur le blog ›