Longtemps, je me suis levée de bonne heure, 6h30 pour être exacte. J’avalais un bon petit déjeuner et j’allais à la salle de sport, été comme hiver, peu importe qu’il fasse encore nuit. Pour ce faire, il fallait se coucher tôt et avoir une certaine dose de courage. Ce courage, je ne l’ai plus, tout comme l’envie d’aller au lit à 21h30 pour avoir mon quota de sommeil. Depuis juillet, j’ai sensiblement changé mes habitudes et je le vis très bien ! Alors qu’auparavant,...

Cet article provient du blog Endorphine. Retrouvez également son article Histoire de troubles alimentaires et Le premier jour du reste de ma vie.
Lire la suite sur le blog ›