Dans quel souvenir girondin ou landais n'y a-t-il pas leurs peaux de serpent et leurs houpettes ? Le pin fixe les dunes et les images. Si je pense mer, je pense pin. C'est un cliché de vacances indestructible. Pour toi aussi ? Poésie du paysage girondin. Une forêt épaisse de pins près de la Dune du Pilat. L'été, l'océan, les pins. Une odeur mêlée d'ambre solaire et de résine. Des tapis d'aiguilles qui piquent. Le chant des grillons, d'une ou deux cigales peut-être. L'ombre chaude...

Cet article provient du blog Merrygraph. Magali habite à Bordeaux et est également auteur de Rue Bouffard à Bordeaux et L’autoroute et le paysage.
Lire la suite sur le blog ›