Le régime Mind nous vient des États-Unis, son but ? Se nourrir au mieux pour optimiser les capacités de notre cerveau. Zoom sur cette pratique qui ne fait pas forcément la chasse aux rondeurs mais booste nos neurones.

Et si on voyait le régime autrement ? Exit les restrictions infernales pour éviter de reprendre tel ou tel kilos, le nouveau mantra est de manger pour se faire du bien, et particulièrement faire du bien à son cerveau. Booster sa mémoire, muscler son cerveau, travailler ses neurones tout ça c'est possible en mangeant, pour peu que l'on nourrisse notre cerveau des bons aliments et c'est là qu'intervient la méthode du régime Mind.

Le régime Mind qu'est-ce que c'est exactement ? 

Régime Mind est la contraction de "Mediterraneen-Dash Intervention for Neurodegenerative Delay" et s'inspire entre autre du régime dit méditerranéen (fort en oméga 3 et en graisses polynsaturées) reconnu dans le monde pour son efficacité dans la prévention des pathologies cardiovasculaires et du régime DASH, un protocole américain qui vise à prévenir l'hypertension arterielle en supprimant de l'alimentation tous produits transformés. Ce régime deux-en-un a été élaboré aux États-Unis par l'épidémiologiste Martha Claire Morris de la Rush University Medical Center de Chicago. 

Le régime Mind, pour qui ? 

Le régime Mind s'applique absolument à tout le monde, sans distinction d'âge il est très apprécié en période d'examens ou d'entretiens d'embauches par exemple puisqu'il booste les capacités de concentrations et mnémoniques. Toutefois si il devait être recommandé à un profil type, il le serait particulièrement pour les personnes ayant des prédispositions génétiques à la maladie d'Alhzeimer (antécédants familiaux). 

Comment adhérer au régime Mind ? 

Pour suivre ce régime il n'y a rien de bien compliqué à accomplir, à par peut-être se motiver à aller faire les courses et y pêcher les bons ingrédients. L'important est  d'éviter toutes formes de produits transformés, donc adieu les plats préparés ou les aliments du supermarché, on privilégie les produits en provenance directe du producteur. On réduit les aliments trop salés, trop sucrés ( à petite dose les pâtisseries, les sodas et les bonbons) et trop gras (bye bye le beurre ou la margarine). Et bien entendu on évite l'alcool, pire ennemi des cellules du cerveau...

La liste des aliments à consommer : 

- Les oléagineux riches en Oméga 3, 30g par jour : noisettes, les graines de tournesol ou de courge, les olives, le sésame, les pignons de pin, les amandes...

- Le thé vert 100% BIO (pour éviter les pesticides) tous les jours : pour hydrater l'organisme mais aussi pour ses propriétés antioxydantes.  

- Les oeufs bio : on les préfère à la coque ou mi mollet afin de ne rien manquer de leur protéines.

- Les légumes à feuilles vertes, 200g par jour : le chou, les épinards, la mâche, la roquette, le cresson, le pissenlit ou encore les herbes aromatiques. 

- Les céréales complètes pour l'apport en glucides, 200 à 250g par jour : riz complet, blé, boulgour, quinoa, avoine, pâtes de blé complet. 

- Le fromage 30g par jour : on n'en abuse pas mais l'apport en produit laitier du fromage est toujours bon à prendre.

- Les baies rouges 100 à 150g une à deux fois par semaine : cassis, myrtilles, fraises, framboises, mûres, grenades...

- Les coquillages 150g une fois par semaine : moules, huîtres, palourdes, bigorneaux, tous riches en fer idéaux pour oxygéner le cerveau ! 

- Le poisson roi de l'omega 3 une à deux fois par semaine : les sardines, les anchois, le merlu, le cabillaud... On alterne entre poissons gras et poisson blanc. 

- La viande rouge : à raison d'une fois par semaine. 

- La viande blanche une fois par semaine : le mieux est de ne pas les faire frire ! 

Coralie Techer 

À lire également :

20 recettes pour une lessive maison

Les conseils pour contrer le blues hivernal


Aimez Hellocoton sur Facebook