Je me rends chez mon ami qui s'est enfin décidé à mettre des tableaux pour égayer ses murs blancs (d’hôpital). Je lui ai offert deux chefs d’œuvres toiles, il en a exposé une seule pour l'instant (trop de beauté d'un coup l'éblouirait). Il en a installé d'autres. Dont cette image blasphématoire. On y voit Lennon, tout seul. Déjà, toute personne sensée possède plutôt un poster des Beatles et un de McCartney. Comme moi donc. Passons, chacun à des moments d'égarement. La...

Cet article provient du blog les incroyables aventures inexistantes de Papillote. Retrouvez également son article Le jour de la mort de Johnny et The fool on the hill.
Lire la suite sur le blog ›