Plat au motif de feuille d'érable, Rosanjin, 1958 Ma visite au Musée Guimet était motivé par l'exposition Tsutsugaki. Sur l’excellent conseille d'une vendeuse de la librairie j'ai aussi pu voir celle sur Rosanjin un cuisinier japonais devenu céramiste au début du XX ème. Un artiste à la fois respectueux des traditions mais aussi d'une sincérité et d'une simplicité d'expression très brute, très accessible. Une merveilleuse surprise ! « La vaisselle est l'habit de la cuisine »...

Cet article provient du blog L'étang de Kaeru - Du Japon, des livres et des photos !. Marianne habite à Paris et est également auteur de Tsutsugaki, textiles indigo du japon à découvrir au musée Guimet et Quand un japonais rend hommage aux nymphéas de Monet : Exposition d'Hiramatsu à Giverny.
Lire la suite sur le blog ›