En décembre dernier, un rapport remis hier à Roselyne Bachelot avait mis en évidence de manière flagrante la sous-représentativité des femmes dans les médias. La presse restait le média le plus masculin (seulement 15% de femmes), suivie de la télévision (18%) et de la radio (23%). Une nouvelle étude menée par le « OpEd project » révèle que la presse et les sites d’informations en ligne aux Etats-Unis restent aux aussi très majoritairement masculins. Basée sur plus de 7000...

Cet article provient du blog Tout à l'égo. Sophie est également auteur de On ne nait pas féministe, on le devient et Grosse un jour, grosse toujours?.
Lire la suite sur le blog ›