En règle générale, je m’arrange toujours pour avoir lu le livre qui l’a inspiré avant de regarder un film ou une série. Je dis bien « en règle générale » car pour Les Magiciens (The Magicians), je me suis laissé berner : j’ai découvert que les romans existaient après m’être jetée corps et âme dans le visionnage de la première saison. J’ai donc hésité avant de tourner les pages du titre de Lev Grossman. C’est un manque, un petit vide laissé incomblé, une...

Cet article provient du blog Le Carnet Enchanté. Audry habite à Toulon et est également auteur de Seconde Nature : récit d’anticipation ou conte écologique ? et La Mémoire de Babel, entre souvenirs et renouveau.
Lire la suite sur le blog ›