Le mois le plus déprimant de l’année s’achève enfin. Comme beaucoup, le manque de luminosité attaque sévèrement mon moral et j’ai l’impression que le printemps n’arrivera jamais. Il finira par s’installer, mais en attendant, je fais bien attention aux petits bonheurs qui émaillent ma route pour ne pas trébucher …1-/ Avoir survécu à ce mois toujours intense niveau boulot En janvier, c’est la saison des lancements des nouvelles...

Cet article provient du blog Quatre enfants. Quatre enfants habite à Paris et est également auteur de Lettre à mes filles et Le collège du quartier.
Lire la suite sur le blog ›