Cher papa, On sait tous les deux que t’as pas toujours été le papa dont j’avais besoin. Moi plus que toi, parce que ça n’a pas toujours été ta force, l’introspection. Ou peut-être que tu t’en rendais compte, mais que c’était trop confrontant de l’admettre. J’ai appris très jeune qu’il y a du bon en chacun de nous, même chez les personnes qui nous font du mal, et cet apprentissage me vient en grande partie de toi. Parce que, très jeune, j’ai appris que si mon papa...

Cet article provient du blog La Fabrique Crépue. La fabrique Crépue habite à Québec et est également auteur de Les ressources d’aide en santé mentale et Vive les papas!.
Lire la suite sur le blog ›