Je lis souvent, sur les blogs ou ailleurs, que « la grossesse, c’est trop médicalisé », qu’on serait quand même mieux sans tous ces médecins qui viennent un peu trop regarder entre nos jambes, palper notre col, prélever notre sang. J’entends ces récits glaçants de violences obstétricales, de remarques grossophobes pendant la grossesse (ou en dehors, d’ailleurs), de médecins peu empathiques, qui surfacturent des prestations mal remboursées dans des...

Cet article provient du blog . Urbanie habite à Paris et est également auteur de Vivre la fête des mères quand on a perdu son bébé et Ma FIV à l’étranger: on va commencer par un petit coup de gueule.
Lire la suite sur le blog ›