Ils s’appellent Alfred Basha, Sam Larson, Thiago Bianchini ou Danny O’Connor. Ils sont italien, américain, brésilien britannique et sont tous plus talentueux les uns que les autres. Leur passion ? Le dessin. Mais pas n’importe quel type de dessin. Ces artistes imaginent et réalisent des œuvres dans lesquelles la nature se mêle aux animaux ou au hommes. Sous leurs coups de crayon assurés, les ailes d'un oiseau deviennent des branches d'arbres et un paysage se fonde dans le corps d'un ours, tandis qu'une forêt se cache dans les zébrures d'un zèbre et que la chevelure d'une femme se mue en cascade de fleurs. Le résultat : des oeuvres originales et intrigantes dont la double exposition offre forcément plusieurs lectures.

Quand l'amour de la nature nourrit la créativité
Difficile de ne pas faire le lien entre ces dessins et le travail d'Andreas Lies. Ce photographe norvégien, amoureux de la nature, aime jouer avec la double-exposition. Il a fait parler de lui il y a deux ans en dévoilant une jolie série de portraits animaliers dans lesquels la faune et la flore s'entremêlent. Tout en dégradés et en contrastes, le corps translucide de l'animal laisse apparaitre des paysages luxuriants dans lesquels il s’épanouit généralement. Une supersposition maligne qui permet de recréer, comme dans le cas de l'écureuil, la fourrure de l’animal. Mais surtout, une mise en scène qui en a inspiré plus d'un...







 





M-L. M.


Aimez Hellocoton sur Facebook