Il était une fois, des hommes qui faisaient chaque jour des kilomètres pour nourrir les leurs. Ils partaient parfois plusieurs jours et contrairement aux idées reçues, ce n’était pas les femmes qui avaient besoin d’apaiser les lourdeurs de leurs jambes ainsi que leurs échauffements, mais les hommes. Dans les tribus amérindiennes du Nord Ouest des États-Unis, ces derniers se frictionnaient les jambes avec de la menthe sauvage naturelle (Mentha arvensis). En confrontant les...

Cet article provient du blog Life By Girls. Arocaria habite à Bordeaux et est également auteur de En bref : la série à problématiques… et Mon combat contre l’obésité – Bilan n°4.
Lire la suite sur le blog ›