J’écoutais la soundtrack du soap opera musical Empire et j’ai eu envie de sucer mon mec. Il venait d’avaler trois martinis, j’étais certaine de les goûter dans son foutre, effet placebo ou non. Il était au téléphone, à donner une recette de gravlax à son frère. Je me suis mise à genoux, j’ai commencé à me blottir la tête contre sa queue, à l’embrasser à travers son jean, à espérer qu’il retirerait sa ceinture – je trouve ça sexy, retirer des vêtements,...

Cet article provient du blog Mélodie Nelson. Melodienelson est également auteur de Une envie de blondeur et Présence inexpliquée.
Lire la suite sur le blog ›