Chère maman. Tu sais, je t'aime très fort, aussi fort que tu m'aimes. Mais parfois, ça me pèse. J'aimerais que tu comprennes que je ne suis plus une enfant que l'on réprimande parce qu'elle n'a pas fait les choses comme tu le souhaitais. Tu sais, si je parles un peu plus fort que d'habitude, c'est simplement parce que c'est spontané, sincère et franc. Ce n'est pas pour t'agresser ni agresser les autres. C'est simplement ma façon d'être moi quand je suis bien, naturelle. Je sais, tu...

Cet article provient du blog Des Mots Sous ma Plume. Retrouvez également son article {Petit alphabet du bonheur} Joie et Draguer avec un camion, c'est pas sexy!.
Lire la suite sur le blog ›