Il y a peu, en commentaire, on m’a dit que j’étais une maman poule. Cela m’a un peu gênée sur le coup. Je n’ai pas l’impression d’avoir une attitude de maman poule, je ne me sens pas “maman poule”, alors j’ai commencé à m’interroger. D’abord il me fallait définir le terme. Pour moi, la maman poule est toujours inquiète pour ses rejetons, les couve plus que de raison, a du mal à les laisser prendre leur envol. Sauf que j’ai beau tourner cette définition dans ma...

Cet article provient du blog maman chamboule tout. Amélie est également auteur de L’allaitement maternel : racines de vies et Quand allaitement et marketing se confrontent.
Lire la suite sur le blog ›