Girl_Georges

Georges, STRASBOURG

Blog : A girl called Georges dans Humeurs

l'écriture et la vie

Hello, Georges a disparue. Retrouvez moi désormais à l'adresse zedzonk.blogspot.fr merci pour votre soutien et votre fidélité ! à vite <3 Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Trésors

J'ai trouvé un brouillon de lettre sur le trottoir mouillé. Il était plié et j'ai du l'ouvrir avec précaution tant la pluie l'avait fragilisé. Je ne sais pas pourquoi j'ai pensé qu'il était écrit de la main d'un homme. Enfin, la question ne... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

LES IDIOTS DU VILLAGE

C'était un été brûlant, comme tous ceux de ma mémoire. Un été passé à grimacer sous la lumière crue d'un soleil sans pitié.Comme chaque année nous avions rendu visite à nos grand-parents. Quelques semaines à Martigues et enfin la Corse... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Te prends pas la tête

J'avais récupéré les carnets chez ma mère. Ils étaient une douzaine dans un carton rempli d'autres merdes. Un carton frappé du sceau du secret, attention danger, zone de guerre, ne pas entrer sous peine de mort.Le truc... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Au réveil j'ai cette haleine vraiment étrange et je ne lui trouve pas d'excuse valable en fouillant l'historique de mes dernières 24h. Et puis ça me revient. La molécule miracle. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas tapée une ramasse... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

On élude les questions techniques sur la coiffure et son monde. On veut que ça finisse. On apprend que nos cheveux sont "fatigués". - Fatigués à partir de là, vous voyez? Je vois pas. Je dis : - Ah oui, tiens, en effet.Des gens arrivent, tout... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

La convalescence comme art de vivre

Pendant longtemps je me suis construite autour de la maladie et je donnais à la convalescence une valeur poétique. Rimbaldienne. J'avais la vingtaine pour moi et je me disais que le temps ne finirait jamais alors pourquoi ne pas le perdre dans des... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Sur l'empathie

Je suis assise dans la salle 11 de l'UGC. Je regarde entrer une dame qui marche péniblement à l'aide d'une canne. À la première marche elle trébuche et la personne qui l'accompagne l'empêche de se viander complètement.Je me sens mal,... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

J'écris frénétiquement. Même quand je parle j'écris. Quand je dors aussi. Je m'endors la tête lourde, soulée de mots. Je me réveille les doigts pourris d'encre bleue. Sous les ongles, le sang caillé, les lambeaux de réalité auxquels j'ai... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Une dame sans âge m'offre un sourire triste à la caisse du Monop où j'attends mon tour. Elle tarde un peu mais dépose finalement 5 canettes de 8.6 sur le tapis de courses. Elle plaisante avec moi, elle essaie de faire oublier les canettes mais... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Journal de la start down nation // J'arrive à la phase terminale de la déprime en ce qui concerne l'actualité. Chaque jour, je me dis que non, c'est pas possible. Je sais pas pourquoi je m'étonne encore. Ça me colle un cafard dingue. Tout ce... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Souvent je ris à haute voix. J'arrive pas à contenir. C'est comme un sanglot qu'on peut pas étouffer. Ça surgit. Je sais même pas pourquoi je me mets à rire. Sous la douche, dans la rue, à une terrasse. Je me sens imbécile et j'ai peur... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Plus peur du noir

Il me dit, fais gaffe dans la rue, méfies toi de la nuitva plutôt dire à ta rue de faire attention à moi J'ai plus peur du noir plus peur des silhouettes courbes et des pas qui s'allongent dans mon dos j'accélère plus, je ralentis, je souris... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

17 jours // PDF

Le pdf de mon texte pour celles et ceux que ça intéresse. A défaut d'avoir pu mettre la main sur sa version papier et avant une possible réédition un jour ou l'autre !à lire, relire, partager, imprimer, diffuser, oublier quelque part... Comme... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Je repère de loin la seule place au soleil. J'allonge le pas en mode prédatrice. Au moment où je m'assieds, mon regard croise celui d'une meuf qui visiblement visait la même place. Ses épaules s'affaissent en même temps que son souffle mais... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Pouce au repos. À la recherche d'une nouvelle optimisation du temps de cerveau disponible.Je prends congés.J'écris comme un porc. C'est pas sympa pour les porcs. Dans le cadre de ma thérapie on m'a conseillé de lâcher un peu l'action de dire... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Antoine + Puceau = Faux

À la terrasse du salon de thé ouvert 7 jours sur 7, j'écoute la conversation en allemand de deux femmes, sans doute une mère et sa fille. Je pane rien. Un chien s'agite à leurs pieds, elles essaient d'apaiser son impatience en lui parlant en... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

(...)Il en ressort que je dois avoir des cuisses en béton à force de remonter la penteQue j'endommage mes nerfs à coup de caféMes artères à coup de chipsQue j'ai longtemps eu le goût d'abandonner mes neurones à des toxiquesQue j'ai un... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Je relis des vieux carnets pour en extraire quelque chose. J'y trouve des études comparatives sur le prix des dosettes de café Malongo dans les différentes supérettes de mon quartier (on trouve les moins cheres au simply Jean Jaurès). Des... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

C'est la pluie qui me réveille. Elle crépite calmement avant de se changer en orage tonitruant. Sous une apparence paisible, chacune de mes cellules est survoltée. Ça me fait du bien.Je m'inquiète d'un oiseau que j'entends. Le seul. Je me... Lire la suite ›

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !