Rosa-lyne

Blog : Rosa-lyne dans Humeurs

Bonjour a vous qui allait me lire. Je vous souhaite un bon parcours Je vous fais decouvrir mon univers et vous dis à bientot ici la et maintenant

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • carcajou

    carcajou Pourquoi les gens sont-ils jaloux de la réussite des autres ? il faut au contraire se réjouir, plus les gens sont heureux plus la vie est belle. il y a 2 jours Supprimer

  • Rosa-lyne

    Rosa-lyne Bsr tout à fait Carcajou, plus les gens se rejouisent plus la vie est belle. Merci il y a 2 jours Supprimer

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Prendre le temps de rêver les splendides horizons d’Espérance que Dieu a déposé en notre âme. Répondre ainsi aux Talents que Christ nous demande de cultiver. Quel merveilleux programme de Vie, n’est-ce pas ?

Frères et Sœurs, il est temps que notre société et notamment, nos Jeunes prennent du temps pour méditer et accomplir leurs rêves. Pour cela, il faut dépasser certains obstacles. Ensemble, chrétiens et chrétiennes que nous sommes, partageons nos rêves et aidons les autres à les vivre. Notre vocation est de transmettre... Lire la suite » tout ce que Dieu en Son Infini Amour nous a donné en pleine libéralité. Ne conservons pas nos rêves pour nous. Ils deviendraient cauchemars. Offrons au monde les rêves solaires et éclatant de Lumière afin de donner un autre visage à notre Humanité. Une société de violence et de manque de repères spirituels est une société qui a tué ses rêves les plus beaux. Puisse l’Esprit-Saint nous accompagner dans ce rêve d’une Humanité nouvelle !

Pourquoi parler des rêves avec tant d’insistance ? Simplement, je m’aperçois que notre société prend de moins en moins en considération les rêves humains. La compétitivité, la performance et bien d’autres paradigmes ont fait de nous les esclaves modernes d’un monde de consommation. Qu’importe alors, si les jeunes et moins jeunes se mettent à rêver de leur avenir pour créer des projets. Les projets sont imposés pour faire face à la concurrence. Laissons nos rêves de côté où nous finirons tous et toutes dans la rue à tendre la main en espérant quelques Euros.

A me lire, peut-être pensez-vous que je décris bien ce qui risquerait de nous arriver si nous suivions nos rêves. Hé bien, cette description est entièrement fausse et véhiculée par les médias à tel point qu’on semble sentir sa réalité. Non, ceux ou celles qui ont des rêves mettent tout en place, jusqu’au bout, pour que ceux-ci se réalisent. Le chrétien doit être le premier à faire confiance en un Dieu d’Amour qui est à l’écoute de nos rêves pour combler Ses desseins. Nous devons tout mettre en place pour acquérir cet esprit critique qui nous réalise en tant qu’Hommes.

Ne pas sombrer dans le matérialisme le plus bas afin de satisfaire les lobbys industriels. Ce matérialisme dépourvu de sens, sinon celui de s’enrichir, détruit nos rêves les plus nobles. Nous sommes au service de Christ, pas des patrons qui nous considèrent tels des numéros. Nous pouvons connaître le chemin que Dieu nous destine, uniquement dans la prière des profondeurs de l’âme. Il sait que nos rêves de chrétiens désirent un monde où la Haine, l’égoïsme, l’individualisme forcené, le profit soient éradiqués de notre société. Sinon, à quoi nous servirait-il de nous dire chrétiens en lisant la Bible tout en ne la vivant pas ?

Voilà notre combat spirituel. Remettre sur terre les rêves que Dieu Amour nous donne. Avoir confiance en nos qualités et capacités. Trouver la force dans la prière de chaque instant. Ne plus être les esclaves d’un monde moderne qui tue nos rêves. Et peu importe les conséquences, nous aurons oeuvrés pour Christ et la mise en application de Ses rêves. Nous espérons que d’autres générations se lèveront en disant qu’ils veulent une existence autonome dans les bras de Dieu.

Ce Dieu Libérateur qui est venu pour les plus petits d’entre nos Frères et Sœurs, ne saurait être contre nos rêves de liberté. Une liberté responsable où la course au profit laissera place à une terre d’Amour.

Bien-sûr, il nous faut de l’argent pour vivre mais non vivre pour l’argent. L’Esprit-Saint pourvoira à l’accomplissement de notre destin, pourvu qu’il soit vécu dans la prière afin que nous ne confondions point nos propres rêves avec ceux de Dieu.

Réaliser nos rêves, c’est toujours grandir en Humanité selon la Volonté de Christ.

Bruno LEROY.
http://brunoleroyeducateur-ecrivain.hautetfort....

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Évolution pour un monde meilleur ?
1969
Je suis instituteur, il gèle à pierre fendre, je jette des seaux d'eau dans la cour de récré pour que les élèves puissent faire des glissades. Tout le monde est content ! On prolonge les récrés.

2016
Je suis directeur, la cour est verglacée, je demande aux ouvriers de l'école de jeter du sel de déneigement sur toute la cour.
Tout le monde est content ! On abrège les récrés extérieures.

Vacances.
1969 :
Après avoir passé 15 jours de vacances en famille, en Bretagne, dans la caravane... Lire la suite » tractée par une 403 Peugeot, les vacances se terminent.
Le lendemain, tu repars au boulot, frais et dispos.

2016 :
Après 2 semaines à la Réunion et à l'Ile Maurice, obtenues à peu de frais grâce aux « bons vacances » du Comité d'Entreprise, tu rentres fatigué et excédé par 4 heures d'attente à l'aéroport, suivies de 12 heures de vol.
Au boulot, il te faut 1 semaine pour te remettre du décalage horaire !

1969 :
Du lait, du beurre et des œufs
Tu vas chercher du lait chez le crémier, qui te dit bonjour, avec ton bidon en alu, et tu prends du beurre, fait avec du lait de vache, coupé à la motte. Puis tu demandes une douzaine et demi d'œufs qu'il sort d'un grand compotier en verre.
Tu paies avec le sourire de la crémière, et tu sors sous un grand soleil.
Le tout a demandé 10 minutes.

2016 :
Tu prends un caddie de merde dont une roue est coincée et qui le fait aller dans tous les sens sauf celui que tu veux.
Tu passes par la porte qui devrait tourner mais qui est arrêtée par ce qu'un benêt l'a poussée, puis tu cherches le rayon crémerie, où tu te les gèles, pour choisir parmi 12 marques le beurre qui devrait être fait à base de lait de la communauté. Enfin tu cherches la date limite...
Pour le lait :
Tu dois choisir avec des vitamines, bio, allégé, très allégé, nourrissons, enfants, malades ou mieux en promo avec la date dessus et la composition ......
Pour les 12 œufs :
Tu cherches la date de la ponte, le nom de la société et surtout tu vérifies qu'ils ne soient pas fêlés ou cassés et paf !!! Tu te mets plein de jaune sur le pantalon !!!
Tu fais la queue à la caisse. La grosse dame devant toi a pris un article en promo qui n'a pas de code barre ... Alors tu attends, et tu attends .....,
Puis toujours avec ce foutu caddie de merde, tu sors pour chercher ton véhicule sous la pluie. Tu ne le retrouves pas car tu as oublié le N° de l'allée .........
Enfin après avoir chargé la voiture, il faut reporter l'engin pourri et là, tu vas t'apercevoir qu'il est impossible de récupérer ta pièce de 1 euro .....
Tu reviens à ta voiture sous la pluie qui a redoublé.
Cela fait plus d'une heure que tu es parti.

Faire un voyage en avion.
1969 :
Tu voyages dans un avion d'Air France. On te donne à manger et t'invite à boire ce que tu veux, le tout servi par de belles hôtesses de l'air, et ton siège est tellement large qu'on peut s'assoir à deux.

2016 :
Tu entres dans l'avion en continuant d'attacher ton ceinturon qu'on t'a fait retirer à la douane, pour passer le contrôle.
Tu t'assoies sur ton siège et, si tu éternues un peu trop fort, tu mets un coup de coude à ton voisin.
Si tu as soif, le steward t'apporte la carte et les prix sont ahurissants.

1969 :
Michel doit aller dans la forêt après la classe. Il montre son couteau à Jean avec lequel il pense se fabriquer un lance-pierre.
Le directeur voit son couteau et lui demande où il l'a acheté pour aller s'en acheter un pareil.

2016 :
L'école ferme. On appelle la gendarmerie. On emmène Michel en préventive.
TF1 présente le cas aux informations en direct depuis la porte de l'école.

1969 :
Tu fais une bêtise en classe. Le prof t'en colle deux. En arrivant chez toi, ton père t'en recolle deux autres.

2016 :
Tu fais une bêtise. Le prof te demande pardon.
Ton père t'achète une console de jeux et va casser la gueule au prof.!!!

1969 :
Dominique et Marc se disputent. Ils se flanquent quelques coups de poing après la classe.
Les autres les encouragent, Marc gagne.
Ils se serrent la main et ils sont copains pour la vie.

2016 :
L'école ferme. FR3 proclame la violence scolaire, relayée par BFMTV et ITélé en boucle et TF1 au journal de 20 heures.
Le lendemain, Le Parisien et France Soir en font leur première page et écrivent 5 colonnes sur l'affaire.

1969 :
Jean tombe pendant une course à pied. Il se blesse au genou et pleure. Sa prof Jocelyne le rejoint, le prend dans ses bras pour le réconforter.
En deux minutes Jean va beaucoup mieux et continue la course.

2016 :
Jocelyne est accusée de perversion sur mineur et se retrouve au chômage, elle écopera de 3 ans de prison avec sursis.
Jean va de thérapie en thérapie pendant 5 ans. Ses parents demandent des dommages et intérêts à l'école pour négligence, et à la prof pour traumatisme émotionnel. Ils gagnent les deux procès.
La prof, au chômage et endettée, se suicide en se jetant d'en haut d'un immeuble. Plus tard, Jean succombera à une overdose au fond d'un squat!!!

1969 :
Arrive le dernier dimanche d’octobre.
Il ne se passe rien.

2016 :
C'est le jour du changement d'horaire : les gens souffrent d'insomnie et de dépression.

Comme dit l'autre : On vit une époque vraiment formidable !!!
Pas interdit de diffuser à tes proches et amis, si tu penses que cela est bien vrai...

  • Nicole-clarisse

    Nicole-clarisse je l'avais déjà lu quelque part, mais merci de nous le rappeler rosalyne! c'est vrai qu'on ne vit plus dans les mêmes mondes! moi ça va je suis à la campagne où je m'ennuie parfois! je sais qu'en ville on peut aussi souffrir de solitude! bises le 15 February 2019, 10:53 Supprimer

  • NADINEDC

    NADINEDC Bonjour, il y a beaucoup de vrai dedans... mais est-ce que tout est à regretter ? Je ne le crois pas, pour ma part. Bon we. le 15 February 2019, 16:20 Supprimer

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Maladie : « le mal qui a dit ».

- La panique peut provoquer des diarrhées.
- La colère retenue ou la rancune : une crise de foie.
- La difficulté à trouver ou à prendre sa place peut provoquer des infections urinaires à répétition.
- Quelque chose qu’on ne veut pas entendre ou quand on ne s’écoute pas : des otites, douleurs d’oreilles.
- Quelque chose qu’on n’a pas osé dire, qu’on a ravalé : des angines, des maux de gorge.
- Un refus de céder, de plier, d’obéir ou de se soumettre : des problèmes de genoux.
- Peur... Lire la suite » de l’avenir, peur du changement, peur de manquer d’argent : des douleurs lombaires.
Intransigeance, rigidité : des douleurs cervicales et nuque raide.
- Conflit avec l’autorité : des douleurs d’épaules. Quand on prend trop de choses sur soi : également douleurs d’épaules avec une sensation d’un fardeau.
- Affronter une situation ou une personne sans se permettre de s’exprimer : des douleurs dentaires, aphtes, abcès.
- L’incapacité d’avancer : des douleurs dans les pieds, les chevilles.


Foie
Le foie représente les choix, la colère, les changements et l’adaptation. On peut souffrir du foie quand on ne parvient pas à s’adapter à des changements, professionnels ou familiaux.
Difficultés d’ajustement à une situation.
Sentiment de manque continuel ou peur de manquer.
Colère refoulée.
Personnes sujettes aux maladies du foie : les personnes qui critiquent et qui jugent beaucoup (elles-mêmes et les autres) et/ou qui se plaignent souvent.

Vésicule biliaire
La vésicule biliaire est en rapport avec l’extérieur, la vie sociale, la lutte, les obstacles, le courage. Se battre. Esprit de conquête.
Se faire de la bile, s’inquiéter, s’angoisser.
Sentiment d’injustice. Colère, rancune.
Se sentir envahi, empiété sur son territoire par une personne autoritaire.
Agressivité rentrée et ruminante, mécontentement retenu.
Se retenir de passer à l’action. Difficultés à faire un choix, de peur de se tromper.

Glande thyroïde
Profonde tristesse de ne pas avoir pu dire ce qu’on aurait voulu.
Sentiment d’être trop lent par rapport à ce qu’on attend de nous.
Impuissance, sentiment d’être coincé dans une situation, être devant un mur, dans une impasse. Être bloqué dans la parole ou dans l’action, être empêché d’agir.
Pas le droit de parler, de s’exprimer. Ne pas se sentir écouté. Difficultés à s’affirmer.
Une déception ou une injustice n’a pas été « avalée » et est restée en travers de la gorge.

Hernies
De la détresse implose à l’intérieur et demande à être libérée.
Désir de rompre ou de quitter une situation où on se sent coincé, mais où l’on reste par peur de manquer de quelque chose, généralement du matériel.
Autopunition parce qu’on s’en veut, incapacité à réaliser certaines choses qu’on voudrait.
Frustration de travailler dur, se sentir poussé à aller trop loin, ou essayer d’atteindre son but d’une manière excessive, qui en demande trop. Une poussée mentale (de stress) essaie de sortir.
Mais en plus, le lieu où siège l’hernie indique son message émotionnel de manière plus précise et complémentaire :

Hernie inguinale (dans l’aine) : difficulté à exprimer sa créativité, secret que l’on renferme et qui nous fait souffrir. Désir de rompre avec une personne qui nous est désagréable, mais avec laquelle on se sent engagé ou qu’on est obligé de côtoyer. On aimerait sortir, s’extirper de cette situation.

Hernie ombilicale : nostalgie du ventre de la mère où tout était facile et où se sentait totalement en sécurité. Refus de la vie.

Hernie discale : conflit intérieur, trop de responsabilité, sentiment de dévalorisation, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu’on attend de nous, projets et idées non reconnus. La colonne vertébrale représente le soutien. Besoin d’être appuyé, soutenu, mais difficulté ou impossibilité de demander de l’aide.

Hernie hiatale : se sentir bloqué dans l’expression de ses sentiments, de son ressenti.
Refouler ses émotions. Tout vouloir diriger, ne pas se laisser porter par la vie mais la contrôler.

Genoux
Douleurs aux genoux, genoux qui flanchent, genoux qui craquent, douleurs aux ménisques : refus de plier, de se « mettre à genoux » (de se soumettre) de céder, fierté, ego, caractère inflexible ou au contraire, on subit sans rien oser dire, on s’obstine, mais nos genoux nous disent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation.
Difficultés à accepter les remarques ou les critiques des autres.
Problèmes avec l’autorité, la hiérarchie, problèmes d’ego, d’orgueil.
Devoir s’incliner pour avoir la paix.
Ambition réfrénée ou contrariée par une cause extérieure,
Entêtement, humiliation.
Culpabilité d’avoir raison.
Colère d’être trop influençable.

Peau
Les maladies de peau ont très souvent, à l’origine, un conflit de séparation mal géré, une séparation mal vécue, soit par la mère, soit par l’enfant, ou la peur de rester seul et un manque de communication. Séparation aussi envers soi-même : dévalorisation de soi vis-à-vis de l’entourage. Porter trop d’attention à ce que les autres peuvent penser de nous.

Eczéma
Anxiété, peur de l’avenir, difficultés à s’exprimer.
Impatience et énervement de ne pas pouvoir résoudre une contrariété.
Séparation, deuil, contact rompu avec un être cher.
Chez les enfants, l’eczéma peut résulter d’un sevrage trop rapide ou d’une difficulté de la mère à accepter que son enfant ne soit plus « en elle ». Sevrage de l’allaitement ou reprise du travail de la maman et culpabilité non exprimée, mais que l’enfant ressent et somatise ainsi. Querelles ou tensions dans la famille, que l’enfant ressent. Insécurité.

Acné
Manière indirecte de repousser les autres, par peur d’être découvert, de montrer ce qu’on est réellement, parce qu’on pense qu’on ne peut pas être aimé tel que l’on est. Puisqu’on se rejette, on crée une barrière pour que les autres ne nous approchent pas.
Refus de sa propre image, de sa personnalité ou de sa nouvelle apparence.
Honte des transformations corporelles.
Difficulté à être soi-même, refus de ressembler au parent du même sexe.

Psoriasis
Personne souvent hypersensible qui n’est pas bien dans sa peau et qui voudrait être quelqu’un d’autre. Ne se sent pas reconnue, souffre d’un problème d’identité. Le psoriasis est comme une cuirasse pour se défendre.
Besoin de se sentir parfait pour être aimé.
Souvent un double conflit de séparation, soit avec deux personnes différentes, soit un ancien conflit non résolu, réactivé par une nouvelle situation de séparation.
Se sentir rabaissé ou rejeté, à fleur de peau.
Se protéger d’un rapprochement physique, ou protéger sa vulnérabilité, mettre une barrière.

Bras
Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras.
Les bras sont le prolongement du cœur et sont liés à l’action de faire et de recevoir, ainsi que l’autorité, le pouvoir.
Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que je dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s’apitoyer sur ses souffrances.
Se croire obligé de s’occuper de quelqu’un.
Ne pas se sentir à la hauteur lorsqu’on est le « bras droit » de quelqu’un.
Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à leur montrer de l’affection.
S’empêcher de faire des choses pour soi-même, parce qu’on se souvient des jugements négatifs et des interdictions durant l’enfance, ce qui était blessant.
Ne pas se permettre de prendre ou je regretter d’avoir pris quelque chose, ou de penser avoir obtenu quelque chose sans le ne mériter.
Se rapporter au fait d’avoir été jugé par ses parents.
Vouloir emprisonner quelqu’un dans ses bras pour l’avoir sous contrôle, mais avoir dû le laisser s’envoler, et ne plus pouvoir l’aimer et le protéger (un enfant, par exemple).
Vivre une situation d’échec, devoir baisser les bras.

Épaules
La fonction première des épaules est de porter. Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités.
Le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas.
On se rend responsable du bonheur des autres, on prend tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu.
Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, ou que l’on on nous impose des choses.
Lorsqu’on vit une situation dont ont ne veut plus, on désire passer à autre chose, mais le manque de confiance en soi nous bloque.
On manque d’appui, on manque de moyens. On ne se sent pas aidé.
Une personne chère ou l’un de nos parents vit de la tristesse et on aimerait prendre son chagrin et ses problèmes pour l’en libérer.
Colère retenue contre un enfant ou une autre personne qui se la coule douce alors qu’on ne se donne même pas le droit de prendre un temps de pause.
Au travail ou à la maison, avec son conjoint, on se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent dominé sans oser réagir.
On vit de l’insécurité affective (douleur épaule gauche) ou de l’insécurité matérielle (douleur épaule droite).
Épaules rigides et bloquées sont signe d’un blocage de la circulation de l’énergie du cœur, qui va vers l’épaule, puis vers le bras, le bras donne (le bras droit) et reçoit (le bras gauche).
Ce blocage d’énergie est souvent retenu dans une articulation ou un tissu (capsulite, bursite).
L’énergie doit circuler du cœur vers les bras pour permettre de faire, de réaliser ses désirs.
On porte des masques, on bloque ses sentiments, on entretient des rancunes (douleurs dans les trapèzes, surtout à gauche). Parfois envers soi-même.
On paralyse ses épaules pour s’empêcher d’aller de l’avant, de faire ce qu’on aimerait vraiment. On prend le fardeau sur soi plutôt que d’exprimer ses demandes et ses ressentis, de peur de mécontenter l’autre.
Difficulté ou impossibilité à lever le bras : conflit profond avec sa famille, difficulté à voler de ses propres ailes.

Quelques extraits du livre de Jacques Martel. " Le grand dictionnaire des malaises et des maladies."

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • carcajou

    carcajou Bonjour Rose-lyne moi je veux bien suivre tes théories, mais ça me paraît un peu facile
    J' ai une maladie la polyarthrite qui me rend peu a peu impotente s' il me suffisait de dire va-t-en sale maladie et de faire comme si elle était partie, ce serait merveilleux. Pas de médicaments à prendre, on s'auto-suggestionne et le tour est joué, la réalité est tout autre malheureusement. Bonne soirée, bisous. le 14 February 2019, 17:04 Supprimer

  • Rosa-lyne

    Rosa-lyne Carcajou Oui je comprends , quelle merveille si ça se passait ainsi pour tous...
    Mizousze Il a fait beau nous avons fait une belle balade d 16 h 4 h, en moyenne montagne
    Marydel Merci de ton passage amical
    Nicole Clarisse. Le coq est il bon , tu le cuisines si bien. et ton après midi
    Merci de votre passage et petite message à toutes. Amicalement bonne fin de journee le 14 February 2019, 18:14 Supprimer

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/1...

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

Bonjour !
Lors d une douleur....
Lorsque vous ressentez une douleur, détendez-vous dans cette douleur :
"La chose la plus importante que nous voulons que vous compreniez par rapport à la douleur, c'est que lorsque vous ressentez une douleur, et que vous vous concentrez sur elle, elle ne peut pas aller plus loin.
(...) Et donc, détendez-vous dans cette douleur plutôt que de la repousser, ou de vous opposer contre elle, ou d'essayer de la comprendre pourquoi elle est là, ou de l'arrêter.
Nous vous invitons simplement à vous... Lire la suite » détendre et vous laisser aller avec elle.
En d'autres termes, juste l'accepter, en quelque sorte.
Ne soyez pas tendus contre elle, acceptez-là...
Dans la plupart des cas, elle va s'adoucir tout de suite, quand vous essayez de vous détendre juste un tout petit peu ".
A-Hicks

Douce journée,
http://www.liberezvotrecreativite.com
A-Hicks

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • vaiana

    vaiana coucou oui tu as raison , HC avait le hoquet
    j'ai recuperé mon billet de vendredi, et pu le terminer
    bonne soirée
    a bientot le 10 February 2019, 20:40 Supprimer

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/5...

  • Nicole-clarisse

    Nicole-clarisse Bonjour rosalyne, merci pour ton message! oui je suis allée chercher les médicaments à mon papa ce matin! cette aprèm j'ai un cours d'anglais à donner à 13h30! je vais attendre pour y aller, bises le 8 February 2019, 11:46 Supprimer

  • Rejoignez vous aussi la conversation sur Hellocoton !