Mille mercis pour tous vos petits (ou grands ) mots suite à mon post d’hier. Ça faisait de nombreux jours (voir semaines) que je sentais qu’il fallait que je vide mon sac. Que je ressassais seule les pourquoi et comment. Ms je n’osais pas. Surtout en cette période. Je vivais un peu ds le brouillard. Se demander: « Jusqu’où va t il aller? – Va t il vraiment partir? – Tout s’arrête donc là? » Puis se résoudre et comprendre que Lui que...

Cet article provient du blog C'est Que Du Bonheur (Enfin Presque). Retrouvez également son article Veille de rentrée… et De passage.
Lire la suite sur le blog ›