Avant de me décider à remettre la machine à bébé en route, j’avais évidemment peser les « pour » et les « contre » de cette folie. La liste des « pour » était immensément plus grande que celle des « contre », mais dans cette dernière, il y avait quand même un argument de taille : j’avais peur pour mon corps.Le trip « le corps n’est qu’une enveloppe blablabla », « tout est dans la tête blablabla », « la beauté est intérieure...

Cet article provient du blog Amélie Epicetout. Amélie habite à Troyes et est également auteur de Une nouvelle histoire d’amour.
Lire la suite sur le blog ›