Je me suis réappropriée mon vélo pour une ballade ce dimanche ; tous lesdeux regonflés à bloc, lui arborant fièrement son nouveau klaxon, nous noussommes rendus dans la contrée des sens uniques et des chemins pentus. Quelle joie de rouler dans les feuilles mortes ! Seul bémol, pour le retour, ayant scrupuleusement suivi le conseil de deuxcharmantes dames je me suis retrouvée à tenter de transformer mon beau vélo deville en BMX. Mauvaise idée.

Cet article provient du blog Absurdouée. Absurdouée habite à Paris et est également auteur de Avant que ce ne soit plus de saison et La valse lente des tortues de Katherine Pancol.
Lire la suite sur le blog ›