Quand on a retrouvé du cheval dans des lasagnes Findus, je me suis réjouie de ne JAMAIS mangé des plats tout préparés… Bon, c’était une autre affaire quand ça s’est passé chez Picard. Parce que Picard, je les aime d’amour. Quand on a encore retrouvé du cheval dans les boulettes de cerfs de la cantoche Ikéa (là même où j’avais rencontré une grande resta de premier catégorie : Géraldine de l’Amour est dans le pré), je me suis dit qu’entre cousins (cerfs et...

Cet article provient du blog Quotidien d'une aventurière à paillettes. Paula est également auteur de Emilie Sunny en prime ! et Ne lis pas ce billet si tu ne veux pas me détester.
Lire la suite sur le blog ›