Palette et Plume d’expression fragile Pour nourrir l’âne, on devait aller chercher le foin, Alors on a marché longtemps, pourtant ce n’était pas loin. Là dans l’air brûlant de l’après-midi, elle a perdu ses escarpins, Et les moustiques dansaient avec les maringouins, Tourbillonnaient et nous piquaient avec soin sans besoin, Tant et si bien qu’on a fini par arriver chez les pingouins. Enfin, on vit leurs œufs. Elle les a peints de couleurs vives, fallait voir ses...

Cet article provient du blog PATCHCATH. Patchcath est également auteur de Faudra-t-il taire cette conspiration jusqu’aux élections ? et Ivre dans sa tête et l’air fantoche.
Lire la suite sur le blog ›