Il y a une pellicule fine qui enrobe ton corps / there’s a slight pellicle that embeds your bodyEt je la soulève et j’y découvre ton nom. / I heave it and I discover your name. Il y a une pellicule fine qui voile tes yeux, / there’s a slight pellicle that veils your eyes,Tes cils, tes mains, le toucher de ta peau, / your lashes, your hands, the touch of your skin,Des parcelles entières de vie qui s’agglomèrent, / entiere parcels of life that are agglomerating,Des espérances...

Cet article provient du blog Je les entends. Pensée poème habite à Marseille et est également auteur de Il m'a dit : "Tu es tout sauf... et Un silence en quinconce. Un joli silence de....
Lire la suite sur le blog ›