Michelangelo, en ce printemps 1505, quitte Rome bouleversé. Il vient de découvrir sans vie le corps d’Andrea, le jeune moine dont la beauté lumineuse le fascinait. Il part choisir à Carrare les marbres du tombeau que le pape Jules II lui a commandé. Pendant six mois, cet artiste de trente ans déjà, à qui sa pietà a valu gloire et renommée, va vivre au rythme de la carrière, sélectionnant les meilleurs...

Cet article provient du blog le blog de Argali. Argali habite à Belgique et est également auteur de Swap du Nouvel-An chez Hérisson et La pédophilie n'est pas une opinion. C'est un crime..
Lire la suite sur le blog ›