Cette phrase, je ne sais même plus combien de fois j'ai pu la répéter quand j'étais gamine. D'abord est avant tout, sachez que je n'ai jamais été malheureuse. J'ai mon père et ma mère. Ils sont même encore mariés (ce qui est, il faut le dire, est de plus en plus rare). Seulement voilà mon papa, il n'a jamais été vraiment là pour la simple est bonne raison qu'il travaille en déplacement. Depuis que je suis née, il n'est pas là de la semaine et rentre uniquement le jeudi et...

Cet article provient du blog Confessions (plutôt) intimes. Retrouvez également son article Je n'aime pas les cyclistes et Et puis, j'ai coupé les ponts.
Lire la suite sur le blog ›