La fast fashion est un désastre écologique : en proposant deux à trois collections par semaine, les grandes enseignes poussent leurs clients à toujours acheter plus. Or l'industrie textile, dans son mode de production, les transports qu'elle implique et dans les déchets qu'elle génère, est dévastatrice pour l'environnement. Mais s'il y a un domaine où il n'est pas toujours facile d'être écolo, c'est bien la mode parce qu'elle est respecte rarement toutes les exigences green :...

Cet article provient du blog GreenBabyCircus. AnA habite à paris et est également auteur de United Colors of Veggies (une ode aux semences paysannes) et Papier cuisson.
Lire la suite sur le blog ›