« Ici, on a tous du sang indien et quand ce n’est pas dans les veines, c’est sur les mains. »Le 11 juin 1981, trois cents policiers de la sûreté du Québec débarquent sur la réserve de Restigouche pour s’emparer des filets des Indiens mig’maq. Emeutes, répression et crise d’ampleur : le pays découvre son angle mort.Une adolescente en révolte disparaît, un agent de la faune démissionne,...

Cet article provient du blog le blog de Argali. Argali habite à Belgique et est également auteur de Manikanetish, Naomi FONTAINE et Je voudrais qu'on m'efface, Anaïs BARBEAU-LAVALETTE.
Lire la suite sur le blog ›