Mes cernes et moi, c’est une longue histoire. Un peu du genre « je t’aime moi non plus ». J’ai beau tout faire pour les faire disparaître, elles persistent. Avec le temps, ça en est presque devenu un complexe. Pourtant, je n’ai pas les yeux gonflés et mes cernes ne sont pas noires non plus. Mais elles sont creusées et leur couleur d’un gris-bleu les rendent trop voyantes à mon goût. Ce qu’il y a de plus terrible, c’est qu’à force de me focaliser dessus, je ne vois...

Cet article provient du blog Confidences d'une blonde. Pauline habite à Nancy et est également auteur de Un peu d’amour et Faire venir le printemps.
Lire la suite sur le blog ›