Tu dors contre moi, je sens ton petit souffle régulier contre ma poitrine. La sieste du dimanche on la fait presque toujours tous les deux, tu t’endors en tétant et moi je profite de ces moments magiques ou je peux me shooter à l’odeur de ton petit cou. Et la, à demi endormie, je réalise tout ce que tu m’as appris. Moi, je croyais que pour être heureux un bébé avait besoin d’une jolie chambre aux couleurs assorties. Je voulais être une maman comme il faut aux yeux de notre...

Cet article provient du blog maman chamboule tout. Amélie est également auteur de Mode transition écologique activée #2 une salle de bain presque zéro dèchet et De l’importance du cododo en Occident.
Lire la suite sur le blog ›