« Vulnerant omnes, ultima necat. At eae quas ad vos consumpsi me delectaverunt. » Toutes blessent, la dernière tue. Mais j’ai aimé celles passées auprès de vous… Non ! Je ne suis pas en train de me convertir en prof de latin, grand bien me fasse ! Ado, disons que j’ai préféré me tourner vers le grec, histoire de contredire tout le monde. Et puis vouant un culte tout particulier à tonton Hadès… Enfin bref, je m’éloigne du sujet. Revenons à nos moutons et surtout à ce...

Cet article provient du blog Chut ! je blogue.... Marie habite à Namur (Belgique) et est également auteur de Je sais pas, Barbara Abel et La mécanique du coeur.
Lire la suite sur le blog ›