J'ai découvert Calvo en France, en lisant son roman fantastique Elliot du néant, paru aux éditions La Volte en 2012.Je me souviens encore de son onirisme, de son humour, de ses références à Mallarmé, Lewis Carroll et Nick Kersahw, et de son atmosphère étrange et foutraque hors du commun.Calvo, avais-je compris à l'époque, sort des sentiers battus. Cela s'est d'ailleurs confirmé lorsque l'année passée David s'est muée en Sabrina, une peau neuve qui lui va comme un gant, et une...

Cet article provient du blog La librairie fantastique. Guixxx habite à Montréal et est également auteur de Le chant du coucou, de Frances hardinge.
Lire la suite sur le blog ›