Entre la route de la Baie-James et le réservoir Caniapiscau s’étend la Transtaïga, longue de 666 kilomètres. Des ombres dansent dans ses fossés bordés d’épinettes blanches. C’est cette route qu’emprunte Anissa en direction de Combourg, village fantôme dont elle est l’héritière. Plus de vingt ans après son exil forcé, la jeune femme doit rentrer au bercail et prendre la relève...

Cet article provient du blog le blog de Argali. Argali habite à Belgique et est également auteur de Opération Iskra, Lionel NOEL et La guerre des Lulus, La maison des enfants trouvés, Régis HARDIERE & HARDOC.
Lire la suite sur le blog ›