Sur Twitter comme sur Instagram, le Trashtag challenge a envahi les réseaux sociaux. Une initiative écologique visant à ramasser les déchets. 

Nettoyer la planète est une priorité. Ce vendredi 15 mars, une baleine est découverte échouée sur une plage de Mabini, aux Philippines. Après une autopsie, les scientifiques relèvent la présence de 40 Kg de plastique dans son estomac. Sacs pour faire les courses, emballages de riz, bouteilles d’eau. Il y a plus de 150 millions de tonnes de plastiques dans les océans. Nombreuses sont les associations à alerter sur les dégradations climatiques. 


Quand ramasser les déchets devient 

Dans la lancée des révoltes lycéennes et des marches pour le climat, le #TrashtagChallenge donne un nouveau souffle au désir pressant de préserver Dame Nature. Le concept est à la fois simple et ludique. Sur la base du clean up day, opération de nettoyage réalisé en septembre dernier dans l’Hexagone, le #TrashtagChallenge est à la fois simple et ludique. Armés de sacs-poubelles, les participants ramassent les déchets avant de partager la photo du avant/après à l’aide du hashtag. 

L’Algérie au cœur de cette initiative 

Si la première mention du challenge remonte à 2015, c’est la photo du jeune activiste algérien, Younes, elle-même repartagée le 5 mars par un Américain, qui a popularisé le Trashtag. « Au départ, je voulais faire un court-métrage, mais faute de moyens et de sponsors, j’ai réalisé ces deux photos sous forme de scénario. » Expliquait-il dans les pages du Parisien. En à peine quelques semaines, le défi a trouvé un écho aux quatre coins du monde. Des plages balinaises aux contrées du Delaware aux Etats-Unis, les gens s’affichent désormais tout sourire dans des endroits devenus plus propre. Un beau geste pour la planète, qui ne manque pas de rappeler que parfois, les réseaux sociaux ont du bon ! 




View this post on Instagram

Pendant mon #trashtagchallenge et pendant #lamarchedusiecle, j'ai ramassé de nombreux mégots. Les mégots peuvent polluer jusqu'à 500L d'eau chacun quand ils arrivent dans les égouts ou les cours d'eau. Ils sont parfois mangés par des animaux qu'ils intoxiquent. Ils sont aussi une source de pollution visuelle omniprésente (connaissez-vous un seul endroit extérieur sans mégot ?...). Bref, il vaut mieux éviter qu'ils trainent par terre... Il existe des entreprises qui se chargent de les recycler, mais il est encore difficile de trouver des points de recyclage partout. À Angers, une initiative très positive a vu le jour (merci Antoine si tu passes dans le coin de me l'avoir faite découvrir à l'occasion de la marche !). Il s'agit de la MUSE-Mégot. La MUSE, c'est la Monnaie à Usage Solidaire et Écologique, la monnaie locale et complémentaire utilisée en Anjou. 1 MUSE a la même valeur qu'1 euro. Et grâce à l'association @airbeeseed, il est possible d'échanger les mégots ramassés ou collectés contre des MUSEs ! Ces mégots, qui seront recyclés, peuvent être échangés dans les magasins partenaires contre des MUSEs particulières : les MUSEs-Mégot. On peut ensuite utiliser cet argent chez n'importe quel commerçant acceptant les MUSEs. 1 MUSE-Mégot correspond à 200 mégots et a la même valeur qu'une MUSE classique. Croyez-moi, on les ramasse bien vite, ces 200 mégots... J'ai l'équivalent d'environ 2 MUSEs dans ma bouteille sur cette photo, soit 2€ de ''gagnés'' en moins d'une heure. [J'espère ne pas vous avoir perdu.e.s avec cette histoire de monnaie complémentaire... 😂 C'est un sujet pas évident à comprendre au début ! On en reparlera si ça vous intéresse.] Je trouve cette initiative vraiment chouette : elle responsabilise les fumeurs, récompense les personnes qui prennent la peine de nettoyer, et favorise l'économie locale ! 👌🏻 Vous connaissez des initiatives de ce type vers chez vous ? . 📸 @camwbc #megot #megots #cigarettebutts #trashtag #angers #cleanwalker @cleanwalker_carbo7 #keepangersclean @keepangersclean #airbeeseed #musemégot #colibri #fairesapart #marchedusiecle #monnaiecomplementaire #monnaielocale #monnaielocalecomplementaire #muse #nonpaslegroupederock

A post shared by Vegan & zero waste 🍃❤ (@naturellementgreen) on









À lire également :

#Drawitinyourstyle : le défi pour les fans de dessin

Limiter les bouteilles en plastique ? Une idée pas gourde !

Cyrine BRmdn


Aimez Hellocoton sur Facebook