Hiver 1918. Quand son Laurent, toujours aussi ivrogne et violent, n'est pas au chantier, Corinne, qui a maintenant 35 ans, doit protéger ses enfants de ses sautes d'humeur. Si l'aîné de ses fils, Philippe, ressemble étrangement à son père et possède un caractère fantasque, Norbert, par contre, a un don pour s'attirer toutes sortes d'ennuis. Pour sa part, Madeleine ressemble à sa mère qui parvient à la convaincre de...

Cet article provient du blog le blog de Argali. Argali habite à Belgique et est également auteur de Lettres à mes frères et soeurs, Didier LETT et Un bonheur si fragile, Les épreuves, Michel TREMBLAY.
Lire la suite sur le blog ›