(Percée, Perse, vous l’avez ?)Arriver en Iran n’est pas une mince affaire. Il faut endurer Istanbul et son aéroport, Pegasus Airlines et sa carlingue défiant la gravité, l’épreuve du Visa et les 90 euros qui en découlent, l’attente, interminable, pour obtenir le précieux sésame en ayant toujours la peur d’être refoulé et de retourner, sans usage ni raison, en terres françoises.Et pourtant, après une heure de regards en biais d’un douanier qui...

Cet article provient du blog Moment Voyage. Anne-Sophie habite à Paris et est également auteur de Arménie et Téhéran, Téhéran.
Jetez aussi un oeil à cet article de SouriresNomades sur son blog, Dans les coulisses de l'Iran avec Sophie : L'un des objectifs de Sourires Nomades est de montrer qu'il y a de belles personnes à...
alfredette nous en parle aussi, dans Ce que les photos ne disent pas : Inde en janvier, Tunisie en Avril, Iran, Arménie et Géorgie en juin, Russie dans quelques jours,...
Lire la suite sur le blog ›