Pas le coeur à lire des romans, seule la poésie allège quelque peu mes pensées. Ici Hugo nous parle des livres. C’est une spéciale dédicace à George qui nous parle de ses bibliothèques qui débordent (moi je dis qu’elle a raison d’accumuler des trésors). A qui la faute ?Tu viens d’incendier la Bibliothèque ?- Oui. J’ai mis le feu là.- Mais c’est un crime inouï ! Crime commis par toi contre toi-même, infâme ! Mais tu viens de tuer le rayon de...

Cet article provient du blog Delphine's books & more. Delphine habite à Paris et est également auteur de Patrick Watson, Dominique A & les autres et Absence prolongée.
Lire la suite sur le blog ›