Je connaissais Christine Orban pour ses romans précédents, avec ce style accessible, léger, tourné vers de jolies leçons de vie. Ici, il y a pour moi quelque chose en plus, une profondeur, une émotion palpable, un travail riche. Elle a choisi de raconter une période de la vie de Virginia Wolff, période pendant laquelle cette dernière entretient une relation amoureuse avec cette fameuse Vita, personnage haut en couleurs, d’un romanesque fou; relation dont elle s’inspire pour...

Cet article provient du blog L'insatiable. Charlotte est également auteur de “Belle famille”:un roman magistral! et Etat présent de mon esprit.
Lire la suite sur le blog ›