Il est difficile pour moi de parler de ma mère depuis que la maladie a gagné le combat. Bientôt 2 mois qu'elle a rejoint les anges, elle laisse derrière elle en grand vide. Quand je vais chez mes parents, passer du temps avec mon père, j'ai toujours la sensation qu'elle va ouvrir la porte de la salle (où elle avait son lit depuis 2 ans 1/2), nous sourire et nous prendre dans ses bras. Les premiers temps quand s'affichait sur mon téléphone le numéro de mes parents, ll me faut 10/20...

Cet article provient du blog A l'ombre de mes 40 ans. Retrouvez également son article La maladie est entrain de me la voler.
Lire la suite sur le blog ›