Cette semaine la végane qui dort en moi a eu du fil a retordre lors de dîner entre amis. Un ami sensible à la question a décidé d’amorcer sa transition et il a fait l’objet de toutes les remarques que l’on connaît déjà bien. J’ai évidemment pris sa défense jugeant que c’est une démarche à encourager et que ceux qui mangent de la viande n’ont pas à se justifier de la sorte. J’ai passé le cap de la végétalienne agressive qui crie au...

Cet article provient du blog Djanguette. Elise habite à Lomé et est également auteur de Lettre à mon Togo et Regard sur la consommation en Afrique.
Lire la suite sur le blog ›