Ça, on le saura : ce weekend, the place to be était au bord de l’eau. La Baule. En vrai, faut surtout pas se détourner de l’océan car c’est vraiment laid. On a fait péter le polo col relevé, le trench, les mocassins et le Longchamp, avec les Rayban dedans. Ou presque. Je gare mon yacht, je fume un cigare et j’arrive. Des stéréotypes, moi ? Jamais. Mais aujourd’hui trêve de Nino, de Guerdat, de Bertram (et pourtant il mériterait qu’on lui consacre des paragraphes...

Cet article provient du blog Tribulations d'une cavalière à Paris. Astrid habite à Paris et est également auteur de A fond la forme ! et Mon prochain cheval : Babar..
Lire la suite sur le blog ›