« Rejoignez une communauté de plus de 500 millions de personnes et exprimez-vous en partageant chaque instant de votre vie : les moment forts mais aussi tout le reste ». Cette proposition émane d’Instagram. En effet, c’est ainsi que le réseau de partage de photos et vidéos décrit ses services sur les plateformes de téléchargement d’applications, se présentant comme « une façon simple de capturer et de partager les instants de la vie ». Reste à savoir si « ces instants de la vie », sont censés être réels ou complètement fantasmés et inventés ? Bien-sûr, Instagram ne le précise pas, mais un rapide coup d’œil à certains comptes et/ ou photo suffit à fournir une réponse.

Objectif : dénoncer les photos trompeuses
Avec ses milliers de photos retouchées à l’extrême et hissant la vie quotidienne à un degré de perfection ou d'extraordinaire inaccessible pour le commun des mortels, Instagram semble être devenu le réseau social de la supercherie et du mensonge. Une dérive malsaine que certains utilisateurs ont décidé de dénoncer. Luisa Jeffery est de ceux-là. À 28 ans, cette Canadienne est la créatrice du compte You Did Not Sleep There («Tu n’as pas dormi là», en français). Son objectif : pointer du doigt les instagrameurs qui, par le biais de leurs clichés, prétendent avoir passé la nuit dans des endroits et situations improbables ; à flanc de falaise, à quelques centimètres d'une mer agitée ou... suspendus dans le vide.  

Au site Internet Field Mag, la jeune femme a raconté l'origine de ce compte, suivi par quelques 78 000 personnes. « Je suis allée en voyage dans le Grand Canyon avec quelques amis et nous avions avec nous plusieurs tentes. À un moment, une amie m’a dit : "Montons notre tente ici et prenons-nous en photo" », raconte-t-elle. Et de poursuivre :  « J’ai rétorqué : "Mais pourquoi ? Quel est l'intérêt ?". Elle m’a répondu que c’était ce que les gens faisaient tout le temps ». C’est après avoir constaté que ces mises en scène étaient effectivement bien plus courantes qu’elle ne l’aurait imaginé" que la jeune femme s’est décidé à ouvrir ce compte, s’inspirant des comptes You Did Not Eat That («Tu n’as pas mangé ça») et You Did Not Skate That (« Tu n’as pas fait du skate là»). Autant de comptes qui, avec humour, aident les Instagrameurs les plus naïfs à démêler le vrai du faux…

















Voir aussi
Instagram : un distributeur automatique de likes bientôt disponible ?
Insta pods : la meilleure méthode pour vaincre l'algorithme Instagram ?

M-L. M.


Aimez Hellocoton sur Facebook